Pierre Stambul

"La Palestine, 20 ans après les accords d'Oslo "

Date 6 décembre 2013
Lieu Auditorium I de la Maison du Multimédia de l’Université J.F.Champollion – Campus d’Albi
Organisateur(s) AJET, Comité Palestine 81
Partenaire(s)  , FSU.
Animateur Christian Gayraud

 


Pierre Stambul est militant et coprésident l'Union Juive des Français

pour la Paix (UJFP).

Sommaire : 
• La Conférence : 
• Enregistrement : 

 

 

    La conférence           

 

        Oslo a été une grande illusion. Jamais les Palestiniens n'ont reçu de réponse à
       l'incroyable concession qu'ils acceptaient : limiter le futur Etat palestinien à
       22% de la Palestine historique. Ce qui a été signé a été la création d'une
       Autorité Palestinienne se substituant à l'OLP mais il n'a jamais été question
       d'un Etat Palestinien correspondant aux territoires occupés depuis 1967. Oslo
       entérinait la fragmentation de la Palestine et n'a concerné ni les réfugiés, ni les
       Palestiniens d'Israël, ni ceux de Jérusalem-Est. Par contre, les Palestiniens se
       sont vu confier d'assumer la sécurité de l'occupant. Les accords qui ont suivi
       Oslo avec la création de trois zones (A,B et C) ont transformé les territoires
       occupés en bantoustans non-viables.

        La colonisation n'a jamais cessé. Dans les deux ans qui séparent la signature des accords d'Oslo de son assassinat, Rabin a installé 60000 nouveaux colons. Aujourd'hui, il y a plus de 600000 colons en Cisjordanie et à Jérusalem.

     20 ans après Oslo, cette période est définitivement révolue. On est entré de fait dans une lutte anti-apartheid et pour l'égalité des droits sur un espace unique entre Méditerranée et Jourdain où 50% de la population est palestinienne.

Les revendications de l'époque d'Oslo du genre "deux peuples, deux Etats" n'ont plus de sens.

                                                                                                              Pierre Stambul

 

Enregistrement.

             ( en construction )

[ Haut de page ]

L’enregistrement de la conférence et des extraits du débat est toujours disponible sur CD-audio auprès de l’AJET. (sur commande spéciale)